Version imprimable Suggérer par mail
Convertir en PDF

Parents, comment bien préparer votre enfant au langage ?

(Extrait des plaquettes rédigées par Nicole Denni-Krichel - orthophoniste - et éditées par la FNO).
  • Le langage est avant tout un moyen pour communiquer ses besoins, ses sentiments… Cette communication doit s'installer de façon très précoce, de façon non verbale comme verbale.Tentez de ne pas toujours aller au-devant des besoins et désirs de votre enfant, mais l'amener à exprimer son désir (faim, incommodité…). Attendez qu'il demande. Il est important d'observer, d'écouter votre enfant, et lui permettre de jouer un rôle actif sur autrui.
  • Le langage doit être source de plaisir : parler à l'enfant de choses intéressantes et affectueuses pour lui.
  • Prenez le temps de lui parler et de participer à ses jeux ou ses activités, sans qu'il y ait de pression excessive. Commentez vos actions, celles de votre enfant, imitez-le, mettez-vous à sa hauteur et regardez-le, en l'écoutant vraiment, en captant ses initiatives de communication et en lui laissant voir votre visage.
  • Invitez votre enfant à prendre son tour lorsque celui-ci lui revient, laissez-lui le temps de répondre de façon verbale ou non. Faites preuve d'enthousiasme en utilisant diverses incitations vocales et corporelles expressives : mimiques des yeux, de la bouche, du corps dans sa totalité.
  • Pensez à interpréter les messages de votre enfant, afin de le comprendre : en vous servant du contexte, de questions, en émettant des hypothèses, en répétant ce qu'il a dit (écholalie), en y superposant une intonation interrogative.
  • Il est essentiel de vous intéresser à ce que dit votre enfant en reformulant son énoncé, en élaborant davantage son idée, en posant des questions ouvertes tout en lui laissant le temps de répondre.
  • Fournissez à votre enfant un bon modèle verbal sans exiger que l'enfant répète. Utilisez une prononciation et une structure de phrases normales.
  • N'oubliez pas que même si cela est parfois fatigant pour l'adulte de répondre aux éternelles questions "qu'est-ce que c'est ?", "pourquoi ?", vos réponses sont capitales pour développer le vocabulaire et les structures syntaxiques de votre enfant.
  • Ne forcez pas votre enfant à parler, surtout s'il est fatigué ou énervé...
  • Ne ridiculisez jamais ou ne punissez jamais votre enfant pour des difficultés de langage.
  • Faites en sorte que votre enfant soit en contact avec d'autres enfants et d'autres adultes.
  • Evitez de comparer votre enfant avec les autres, car chaque enfant a son propre rythme de développement, son caractère... (les enfants n'apprennent pas tous à marcher au même âge).- En quelques mots… veillez à la mise en place :
    • du regard
    • de l'attention conjointe
    • de l'orientation au son
    • de la demande non verbale
    • de l'imitation
    • des tours de rôle
    • des productions sonores
    • de la compréhension.
Sommaire
 

les Centres d'Aide Médico-Sociale Précoce (CAMSP)

Les CAMSP sont des établissements de prévention, de diagnostic, et de soins du handicap pour les enfants de 0 à 6 ans.

L'aide médico-sociale précoce est destinée à faciliter le dépistage, le diagnostic et la rééducation des enfants âgés de moins de 6 ans. De plus les CAMSP recherchent en liaison avec les familles les modalités d'adaptation des conditions éducatives du jeune enfant en le maintenant dans son milieu naturel. Le but est d'apporter aux familles une aide, des conseils pratiques et l'intervention de personnels spécialisés qui pourront se rendre au domicile de l'enfant. Il est important de souligner la place fondamentale qu'occupent les parents dans l'ensemble des échanges. Le CAMSP les accompagne dans la découverte des capacités et des potentialités de leur enfant.

Pour en savoir plus

Les Centres d'Aide médico-sociale précoce (CAMSP)

Structure d'accompagnement des jeunes enfants de 0 à 6 ans

Les CAMSP sont des établissements de prévention, de diagnostic, et de soins du handicap pour les enfants de 0 à 6 ans.

L'aide médico-sociale précoce est destinée à faciliter le dépistage, le diagnostic et la rééducation des enfants agés de moins de 6 ans. De plus les CAMSP recherchent en liaison avec les familles les modalités d'adaptation des conditions éducatives du jeune enfant en le maintenant dans son milieu naturel. Le but est d'apporter aux familles une aide, des conseils pratiques et l'intervention de personnels spécialisés qui pourront se rendre au domicile de l'enfant. Il est important de souligner la place fondamentale qu'occupent les parents dans l'ensemble des échanges. Le CAMSP les accompagne dans la découverte des capacités et des potentialités de leur enfant.

Dans de nombreux cas,l'enfant suivi par l'équipe d'un CAMSP pourra fréquenter l'école maternelle, à temps plein ou à temps partiel. Cette intégration scolaire précoce très attendue par les parents est une étape importante car elle représente souvent pour l'enfant sa première expérience de socialisation en dehors de la famille. Il importe donc de préparer cet événement pour que soit pleinement réussie cette première approche de l'école.

Comme pour les enfants plus âgés, c'est par la rédaction d'un projet d'intégration que vont être envisagées les modalités adaptées à la scolarisation : l'équipe éducative, réunie par la directrice de l'école maternelle, étudie en collaboration avec l'équipe du CAMSP les conditions de l'accueil du petit enfant à l'école. Elle se réunira pour évaluer les progrès et étudier les difficultés qui pourraient se présenter. Il est indispensable que ce projet fasse l'objet d'une décision de la CCPE.

Avant l'école maternelle, les enfants suivis par l'équipe d'un CAMSP peuvent être accueillis dans des crèches ou haltes-garderies qui proposent une première forme d'intégration sociale.

Comment fonctionne un CAMSP ?

Le CAMSP fonctionne avec une équipe pluridisciplinaire qui se compose pour moitié, de personnel paramédical avec une dominante d’orthophoniste, de psychomotriciens, de psychologues et de kinésithérapeutes. Outre les paramédicaux, elle regroupe des professionnels de formation médicale(pédiatres, médecins de rééducation fonctionnelle) ou sociale(assistantes sociales, éducateurs).

L’équipe mène une action globale. Il s’agit de conduire de l’enfant au maximum de ses potentialités, de l’aider dans l’acquisition de son autonomie et de développer ses capacités de communication.

Dans un premier temps l’équipe reçoit les familles, effectue les dépistages ou les oriente éventuellement vers des services d’examens spécialisés. Puis elle décide, en accord avec elle, des traitements et des rééducations à entreprendre.

Ceux-ci sont mis en œuvre soit dans le centre, soit dans les établissements spécialisés. Le CAMSP propose donc, pour chaque enfant,une prise en charge individualisée.

Par ailleurs, le personnel social a pour rôle de guider les parents et de les soutenir dans leurs démarches (recherche d’établissements…..)

Comment bénéficier de ce service ?

L’admission se fait à la demande des parents, d’un médecin, des équipes scolaires ou médico-sociales. Après bilan pluridisciplinaire et réunion de synthèse, l’équipe du CAMSP propose le projet le plus approprié pour aider l’enfant et sa famille.

Celui-ci est alors accueilli en séance individuelle ou en petit groupe 1 à 3 fois par semaine selon les besoins.

Site de l’association nationale contribuant à l’action médico sociale précoce. (ANECAMSP)
http://www.anecamsp.org/index.php

Sommaire
 
< Précédent   Suivant >